Elicit 2006-2007


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 HelboWarrior

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Carolijne

avatar

Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: HelboWarrior   Mer 13 Déc - 0:29

Comme on peut plus mettre de commentaire un poil lourdeau cfr James Blond, voici du plus sérieux...

Voila donc Pierre ce que j'ai noté pour le travail d'adaptation :

1er part : expliquer en quoi peut on dire qu'il y'a traduction intersémiotique : approcher la notion de termes et de seuils de pertinence (càd signes maintenu et abandonnés)

2. Univers de références et monde possible (et le jour ou qq'un comprend ce que cet allumé entends par là, il se fait connaître lui et ses connaissances obscures)

3. L'énonciation --> les opérations énonciatives (cad ce qui faut qu'une énonciation théâtrale va etre simulée en énonciation filmique)
- question de l'actant observateur
- présupposé je suis au théâtre
- double énonciation (énoncé qui montre qu'il est énoncé)
- personnage : syntaxique, discursif, sémiotique
- fiction/performance
- dénégation/identification (pas d'identification au théâtre)
- rythme cognitif (autre manière de poser la question du montage au ciné)
- reception linéaire/tabulaire (qui qui fait le montage)

Tutti los puntos ne sont pas forcément à aborder, c'est un peu fct du choix du film.

Voila, ... un peu de drogue n'est pas forcément toujours nuisible !

Du plus lourd, du sérieux pour répondre aux désidérata de la rosièrre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carolijne

avatar

Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: HelboWarrior   Ven 29 Déc - 18:42

Ok je me réponds à moi même mais dans l'espoir qu'une âme charitable vienne me porter secours ...

Y'a t-il qq un pour éclairer ma lanterne concernant le cours de critique. Te tjeu, franchement, comment vous y prenez-vous pour "critiquer une critique" ?????

Ayuda ! Je manque d'une grille d'analyse claire et si qq un à l'esprit moins embrumé, je l'en remercie d'avance pour sa sciences et son savoir ...


Astablief drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yann

avatar

Nombre de messages : 152
Age : 34
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 20/10/2006

MessageSujet: Re: HelboWarrior   Ven 29 Déc - 22:08

Ben pour critiquer une critique, tu t'interresses à la personne qui l'a écrite, son objectif, son public cible, tu t'interroges sur l'évaluation qu'il fait de l'oeuvre ... Tu peux aussi te poser la question de la ligne éditoriale du magazine/journal/site/autre dans lequelle cette personne écrit. Essayer de tisser des liens entre l'auteur et le cadre dans lequele il/elle écrit.

En gros tu fais une déconstruction de sa critique. Toutes les questions que tu te poses lorsque tu écris la tienne, tu te les poses retrospectivement sur la sienne.

Puis si tu arrives a confronter les opinions de différents auteurs, ou de trouver des reecoupements thématiques ( dans un même magazine deux avis différents, ce genre de choses), ca te donne une piste d'analyse supplémentaire.

En tout cas c'est sur cette base que j'ai travaillé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carolijne

avatar

Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: HelboWarrior   Mar 2 Jan - 16:36

Wouhouuu Merci Yannette (c'est 2007, j'me permet des surnoms ringards), j'aime pas dire ca à qq'un d'autre que mon Kiné mais tes conseils m'ont décoincés ... Razz "Intellectuellement" parlant ... je mets des guillemets car la teneur en idiotie est particulièrement élévés dans mes "travaux" destiné au "Warrior" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piet

avatar

Nombre de messages : 44
Age : 34
Date d'inscription : 23/10/2006

MessageSujet: Re: HelboWarrior   Mar 2 Jan - 21:38

merci carolijne pour ces précisions, j'espère que je vais arriver à pondre quelque chose de correct, rien n'est moins sûr. Je profite de l'occasion pour souhaiter une bonne année à tout le monde, et beaucoup de courage surtout pour les travaux d'Helbo. A bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnaud

avatar

Nombre de messages : 35
Age : 32
Date d'inscription : 28/10/2006

MessageSujet: Re: HelboWarrior   Jeu 4 Jan - 18:07

La théorie des mondes possibles vient d'Umberto Eco, elle s'inscrit dans sa théorie selon laquelle le lecteur participe activement au sens de l'oeuvre. On peut en trouver une explication assez complète ici : http://www.signosemio.com/eco/cooperation.asp

En très gros :
1) univers de référence : aucun texte n'existe ex nihilo, il s'inscrit toujours dans un cadre culturel, un univers de sens auquel il fait référence et dont il emprunte les symboles, les codes, les enjeux. Ex: Shakespeare est inspiré à la fois par le monde féodal et la renaissance italienne, son théâtre n'est pas pensable si l'on fait abstraction de cette contextualisation, car c'est à partir d'elle qu'il fait sens.

2) mondes possibles : mais le texte n'est jamais prisonnier de ce contexte, ne fut-ce que parce qu'il lui est impossible de le restituer dans son entièreté. Il comporte donc des blancs, et ces blancs permettent d'autres mondes possibles, qu'il appartient au lecteur de créer. C'est d'ailleurs ce qui fait que Shakespeare est encore lisible et interpellant aujourd'hui, car ces blancs peuvent être réinvestis par des enjeux qui font sens dans notre univers de référence. C'est un peu ce qu'on veut dire quand on parle de différentes lectures d'un même texte.

Pour Eco, les interprétations peuvent même être en nombe illimité (même si pas toutes sont heureuses). Il arrive même des situations où « [l]e lecteur, en identifiant des structures profondes, met en lumière quelque chose que l’auteur ne pouvait pas vouloir dire et que pourtant le texte semble exhiber avec une absolue clarté »

3) On peut étendre ça, selon Helbo (et si j'ai bien compris), à la relation d'adaptation : le théâtre possède ses codes propres qui ne sont jamais totalement figés, mais plutôt soumis à un "jeu" (comme quand on dit qu'il y a du jeu dans une mécanique). Comme le texte, il possède ses blancs, qui peuvent être réinvestis par le cinéma. Le système de signes du théâtre n'est pas clos, celui du cinéma non plus, et c'est ce qui permet la traduction intersémiotique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthieu

avatar

Nombre de messages : 325
Age : 33
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: HelboWarrior   Dim 7 Jan - 18:43

Merci pour cet éclairage Arnaud, je pense que je ne suis pas le seul à en tirer profit scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://web.mac.com/matthieureynaert
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: HelboWarrior   

Revenir en haut Aller en bas
 
HelboWarrior
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elicit 2006-2007 :: Open Forum-
Sauter vers: