Elicit 2006-2007


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 James ou l'emasculation d'un mythe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Carolijne

avatar

Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: James ou l'emasculation d'un mythe   Sam 25 Nov - 2:48

Fort de ne rouler qu'en ford (mondéo drunken ), James brise les mythes et les frontières de genre (et non du genre auquel il reste néanmoins fidèle). Que l'on se rassure, et c'est écrit en fin de générique, "James bond will return", mais, moins matcho qu'à l'accoutumée.

Si la femme n'est aux commencements qu'une petite côtelette annodine, elle reprend sa place durement conquise, dans cette éloge au bien et à ceux qui le servent.

Point de femme corrompue (si ce n'est une pitite trahission motivée par un romantisme sans limite), pas de femmes icône (même pas au générique). James tombe amoureux, tombe la chemise et présente de sérieux arguments pour nous laisser dépasser par notre willing suspension of disbelief alien . En tout état de cause il est plus confortable d'adhérer au concept 007 lorsque la bombe qui sort de l'eau est un mâle (et pas des moindre).

A peine une toute petite Austin Martin (pas bcp plus belle que la Ford) qui finira en miette non pas dans une course poursuite accrobatique mais bien pour sauver cette noble valeur : L'Amooouur, toujours.

Loin de moi l'idée d'être féministe mais il faut le reconnaître, Bond est definitivement passé d'un camp à l'autre..;

Bye Bye Pierce, et bienvenu dans l'ère Dany (son petit nom dans l'intimité), une décoloration qui à du bon.


Wouhouuuu !! clown



ps : avis à tout ceux dont l'intention est d'aller voir scoop : la musique du générique de fin est très inspirante et sent bon le "déjà ouïe" ... sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Admin
avatar

Nombre de messages : 160
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: James ou l'emasculation d'un mythe   Sam 25 Nov - 13:11

Casino Royale serait-il le film le plus romantique de l'année ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/portnawak
 
James ou l'emasculation d'un mythe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Lost City Of Z de James Gray
» Le dernier des Mohicans (James Fenimore Cooper)
» James : toujours partant pour un spin-off sur Spike
» James Herriot : Toutes les créatures du Bon Dieu
» James Lee Burke : "Dans la brume électrique"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elicit 2006-2007 :: Open Forum-
Sauter vers: