Elicit 2006-2007


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Election présidentielle française

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Pour qui voteriez-vous ?
François Bayrou
11%
 11% [ 1 ]
Nicolas Sarkozy
11%
 11% [ 1 ]
Ségolène Royal
56%
 56% [ 5 ]
Jean-Marie Le Pen
22%
 22% [ 2 ]
José Bové
0%
 0% [ 0 ]
Olivier Besancenot
0%
 0% [ 0 ]
Marie-Georges Buffet
0%
 0% [ 0 ]
Philippe de Villiers
0%
 0% [ 0 ]
Dominique Voynet
0%
 0% [ 0 ]
Arlette Laguiller
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 9
 

AuteurMessage
Matthieu

avatar

Nombre de messages : 325
Age : 33
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: Election présidentielle française   Ven 4 Mai - 11:19

Il était bien ce débat Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://web.mac.com/matthieureynaert
zloug

avatar

Nombre de messages : 80
Age : 41
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Election présidentielle française   Ven 4 Mai - 13:21

J'AI PEUR! tres tres peur, enfin voici les nouvelles fraiches du matin:

PARIS (Reuters) - A deux jours du second tour de l'élection présidentielle, le favori des sondages Nicolas Sarkozy se dit "concentré" et juge son adversaire socialiste Ségolène Royal "très, très agressive".
"Je suis concentré parce que rien n'est joué, rien n'est gagné", a déclaré sur Europe 1 le candidat de l'UMP, donné vainqueur par les derniers sondages avec une avance pouvant aller jusqu'à six ou neuf points sur son adversaire.
Il est revenu sur le débat télévisé souvent houleux qui l'a opposé mercredi soir à Ségolène Royal. La candidate socialiste l'a vigoureusement accroché, notamment sur le nucléaire et sur la scolarisation des enfants handicapés.
"Mme Royal a choisi d'être agressive, c'est son choix, c'est un choix que je respecte", a-t-il déclaré. "Je pense qu'elle a tort car la France est un pays où il y a beaucoup d'énergie. Il faut donc le diriger, le représenter, l'incarner de façon tolérante, ouverte et respectueuse."
"Mais j'imagine que ses conseillers lui ont dit qu'il fallait être très agressive. De ce point de vue-là, elle a réussi son débat. Elle a été très, très agressive", a-t-il ajouté.
Ségolène Royal avait qualifié quelques instants auparavant sur RTL Nicolas Sarkozy de candidat de la "droite dure" et déclaré que son élection serait un "choix dangereux" qui orienterait la France "vers un système de brutalité".
"Elle n'était pas de bonne humeur ce matin! Ça doit être les sondages", a ironisé le candidat de l'UMP.
"C'est tellement outrancier. Je suis sûr que Mme Royal est quelqu'un qui vaut mieux que ce qu'elle vient de dire", a-t-il ajouté. "Comme elle doit sentir que le sol se dérobe sous ses pieds, c'est un phénomène bien classique: elle se tend, elle se raidit, pour le coup elle montre sa vraie nature. Je suis un peu désolé pour elle mais je n'ai pas l'intention de rentrer dans un combat de rue (...) Elle ne commence pas bien sa journée!"
BAYROU "DANS UNE IMPASSE"
Nicolas Sarkozy a d'autre part jugé "logique" que le président de l'UDF François Bayrou ait annoncé jeudi par l'intermédiaire du Monde qu'il ne voterait pas pour lui.
"Compte tenu de ce qu'il dit, au fond qui assez peu aimable, sur moi depuis le début de la campagne, c'était assez logique de sa part", a dit le candidat de l'UMP. "Mais il s'est mis dans une impasse."
Il a déclaré que "la totalité des élus de l'UDF" l'avaient rejoint - ce qui en réalité ne semble pas le cas de quelques députés et sénateurs - et a réaffirmé qu'il entendait associer le centre à sa majorité présidentielle.
"Tous les sondages (...) montrent que les électeurs centristes maintenant, majoritairement, me choisissent", a-t-il dit. "Tous les élus et les électeurs du centre auront leur place dans cette majorité. Ils s'organiseront comme ils l'entendent."
Il a également réaffirmé qu'il souhaitait un "pôle de gauche" dans la nouvelle majorité présidentielle.
L'ancien ministre de l'Intérieur a dit que s'il était élu, il s'"engagerait" dans la bataille législative pour obtenir une majorité au Parlement.
Nicolas Sarkozy s'est de nouveau déclaré partisan d'une "République où il y a des droits" et a promis de préserver ceux-ci, "mais aussi où il y a des devoirs".
"Ce n'est pas admissible qu'il y ait des assistés qui puissent gagner plus qu'un travailleur", a-t-il notamment dit.
Il a maintenu qu'il instaurerait un service minimum dans les services publics, malgré l'opposition du secrétaire général de la CGT Bernard Thibault.
"Si M. Thibault a des idées, il n'a qu'à se présenter aux élections mais je ne vais pas, avant même d'être élu, dire, 'écoutez, ça ne plaît pas à la CGT, donc on ne fait rien'", a-t-il dit. "Ça fait des années qu'on attend le doigt sur la couture du pantalon."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zloug

avatar

Nombre de messages : 80
Age : 41
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Election présidentielle française   Ven 4 Mai - 13:26

Bientôt dans nos mairies!

[img][/img]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Election présidentielle française   

Revenir en haut Aller en bas
 
Election présidentielle française
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» peinture armée française
» Tnt française en suisse
» Tous les AMX 13 de l'Armée Française
» Infanterie de ligne française 1870
» Langage SMS et évolution de la langue française

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elicit 2006-2007 :: Open Forum-
Sauter vers: